Virtuosité

Alexander Paley © DR

Salle Gaveau

Vendredi 8 Février 2019 - 20h30

Sommet absolu, les Préludes op. 28 offrent la synthèse du génie d'un Chopin qui a assimilé le contrepoint de Bach et qui injecte aussi les sombres sentiments nés de sa difficile relation avec George Sand. À l'opposé, la suite que Prokofiev tire de son ballet Roméo et Juliette étourdit par sa brillance extravertie, avec ces audaces sidérantes propres à Prokofiev. On ne présente plus l'immense pianiste qu'est Alexander Paley : son amour du chant fera merveille dans Chopin alors que sa puissance sonore phénoménale nous emportera dans Prokofiev.

 

ALEXANDER PALEY, piano

Chopin : 24 Préludes op. 28

Prokofiev : 10 Pièces de Roméo et Juliette op. 75

Philippe Maillard Productions © 2019 Tous droits réservés | Réalisation MAGEEK